tapis fabrication maroc

L’art du Tissage des Tapis Berbère

Le tissage traditionnel très ancien est encore utilisé dans de nombreuses régions du monde. Il reste majoritairement un art féminin exécuté sur un métier à tisser vertical (haut poux) ou horizontal (bas poux). Au Maroc, la barrière montagneuse formée par le Haut Atlas n’est pas étrangère à la conservation de l’identité des villages où l’art du tissage est l’un des témoignages les plus précieux du passé. De la fin du XIXe siècle au milieu du XXe siècle, la tribu Glaoua dominait un immense territoire de part et d’autre du Haut Atlas. Dans le souk de Telouet, les choses les plus belles et les plus précieuses étaient exposées, y compris des vêtements en laine et des tissus et des tapis. La réalité du tapis Glaoua couvre aujourd’hui une immense région. Au début du siècle dernier, les marchands qualifiaient de Glaoua tous les tapis qui venaient de Telouet et les souks des différentes tribus sous son contrôle. Le métier à tisser traditionnel berbère est si rudimentaire qu’il n’a pas de nom ; on l’appelle “azetta” (la chaîne).   Climat Les tribus berbères marocaines ont développé une variété de tissages pour s’adapter à des climats variés. Les tapis des régions montagneuses du Maroc ont des boucles plus larges, sont noués plus lâchement pour offrir une protection contre le froid tandis que ceux des régions urbaines sont d’un tissage plus fin. Les tapis du Moyen Atlas marocain sont utilisés comme tapis de couchage, mais dans les climats doux, les nœuds ont tendance à mesurer 2 cm de haut. Histoire Le tissage berbère est fortement dépendant de la culture féminine et se transmet traditionnellement au sein de la maison. Le jeune apprenti doit apprendre les différentes techniques de bouclage, les motifs, les gammes de couleurs et les motifs. Historiquement, les femmes tissaient des tapis pour leurs familles et les hommes produisaient traditionnellement des tapis plus spécialisés en tant que maîtres tisserands professionnels. Ces conceptions inspirantes ont été la motivation pour une fabrication de tapis plus moderne. Dans les villes impériales du Maroc et dans de nombreux pays en développement, les tapis étaient historiquement un cadeau préféré à offrir aux personnes appartenant aux classes sociales d’élite et étaient également utilisés pour orner les palais et autres espaces sacrés. Les tapis plus urbains ont également été utilisés pour les tapis de prière et les tapis du hammam. Les voyageurs intéressés par le tissage de tapis berbères peuvent visiter une coopérative de tisserands marocains et assister à une démonstration de tapis berbères ou envisager de faire une visite privée au Maroc dans les villages berbères où ils peuvent voir des tapis tissés de première main. Certains anciens tapis marocains et berbères sont également conservés dans des musées tels que le musée Dar Batha. Ces tapis complexes peuvent être achetés dans les souks de Fès, Marrakech et Rabat.
Share the Post:

Related Posts

This Headline Grabs Visitors’ Attention

A short description introducing your business and the services to visitors.
Translate »